www.promptinc.org | English | Les images ne s'affichent pas?
Histoire à succès

Prompt est fier d'agir à titre de coordonnateur du projet Équation, un nouveau partenariat privé-public en
R-D qui vise à développer de nouvelles TIC dans le but de réduire les émissions de gaz à effets de serre et la consommation d'énergie. D'une valeur de 70 millions de dollars, le projet Équation a reçu 30 millions de dollars du gouvernement du Québec et 40 millions de dollars de six entreprises multinationales identifiées par le gouvernement du Québec. Parmi celles-ci, on compte IBM Canada, CGI, Ericsson, Fujitsu Canada, Miranda Technologies and Teledyne DALSA.

Travaillant étroitement avec des chercheurs, des entrepreneurs ainsi que des petites et moyennes entreprises situés au Québec, ces entreprises visent à développer et commercialiser des solutions ÉcoloTIC. Les produits qui en découleront contribueront à faire accroître les exportations du Québec, renforçant encore davantage l'économie locale et augmentant notre compétitivité. Ils contribueront également à crééer un environnement encore plus durable et à développer une société numérique interconnectée du 21e siècle, pour les citoyens du Québec. Nous vous invitons à apprendre de quelle manière IBM Canada, Trilliant et l'Université de Sherbrooke collaborent actuellement pour atteindre cet objectif.

En bordure des Cantons de l’Est du Québec se trouve la petite ville de Bromont. Comptant à peine 8000 habitants, cette municipalité est un pôle d’innovation de réputation mondiale soutenu par des sociétés multinationales. Son technoparc accueille des géants technologiques tel IBM, qui a choisi d’y établir sa plus grande usine d’encapsulation et d’essais de semiconducteurs au monde. Les micropuces et les systèmes fabriqués dans cette usine se retrouvent dans un éventail de produits – consoles de jeu vidéo, matériel de télécommunications et serveurs haut de gamme.

L’usine d’IBM à Bromont fonctionne jour et nuit. Des centaines d’ingénieurs et de techniciens travaillent à l’assemblage de millions de micropuces qui génèrent des revenus annuels pouvant atteindre un demi-milliard de dollars. En raison de la forte concurrence qui se joue dans ce secteur d’activité et la rapide obsolescence de la technologie, les gains de productivité revêtent une grande importance. C’est pourquoi IBM Bromont s’applique à accroître son efficience, à réduire ses coûts de fabrication et à augmenter sa productivité. L’entreprise s’est également engagée à atténuer son impact sur l’environnement.


» Lire le cas d'une réussite.

Nouvelle

L’INRS reçoit plus de 1,6 M$ pour un programme unique en recherche appliquée sur les systèmes sans fil

Dans l’économie numérique du 21e siècle, le développement des applications sans fil intelligentes nécessite un bagage pluridisciplinaire qu’aucun programme de formation ne réunissait jusqu’à maintenant au Canada.

Le professeur Sofiène Affes, du Centre Énergie Matériaux Télécommunications de l’INRS, a mobilisé une vaste communauté de chercheurs et d’industriels, de cinq universités montréalaises (INRS, ÉTS, Polytechnique, Université Concordia et Université McGill) et de nombreuses entreprises et organismes gouvernementaux (Ericsson, Huawei, Industrie Canada, IREQ – Hydro-Québec, etc.), pour démarrer le programme PERSWADE (Pervasive and Smart Wireless Applications for the Digital Economy) qui préparera les étudiants aux défis technologiques, à l’intégration des projets et à la culture industrielle dans le domaine des systèmes sans fil. Les chercheurs de haut calibre, impliqués dans ce projet, sont tous membres de SYTACom (Centre de recherche sur les systèmes et les technologies avancés en communications) et du CREER (Centre de recherche en électronique radiofréquence) du FQRNT (Fond québécois de la recherche sur la nature et les technologies). Le programme PERSWADE compte une dizaine de chaires de recherche universitaires, industrielles et du Canada, à titre de collaborateurs et codemandeurs.

Prompt a appuyé financièrement de nombreux projets et partenariats de R-D entre plusieurs partenaires industriels du programme PERSWADE et la plupart de ses collaborateurs et codemandeurs et a agi comme un élément clé de maillage entre les entreprises et universités impliquées dans cette initiative du volet industriel du programme FONCER, du CRSNG.

Unique en son genre, ce programme interdisciplinaire dont le budget s’élève à 3,8 M$ pour la période 2013-2019, reçoit plus de 1,6 M$ du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

Pour de plus amples renseignements sur cette annonce ou sur l’INRS, cliquez ici.

Nouvelle

Le CAC publie un nouveau rapport :
L'état de la R-D industrielle au Canada


En août dernier, le Conseil des académies canadiennes (CAC) a rendu public une nouvelle évaluation fondée sur des données scientifiques : L'état de la R-D industrielle au Canada.

Ce rapport découle des travaux d'un comité pluridisciplinaire de 14 experts, présidé par Kathleen E. Sendall, C.M., MACG, administratrice de CGG à Paris, en France, et d'Enmax Corporation à Calgary, en Alberta.

L'état de la R-D industrielle au Canada contient une analyse approfondie des activités de recherche et développement dans les entreprises canadiennes. Même si de nombreux rapports ont documenté la faiblesse historique du Canada en R-D industrielle, cette étude jette un éclairage nouveau sur le sujet en examinant les atouts de la R-D canadienne et leur répartition régionale. Le rapport résume aussi comment ces atouts correspondent aux domaines d'excellence du Canada en recherche scientifique et technologique ainsi qu'à la performance économique du pays. Fondée sur des données probantes, cette étude est l'une des plus détaillées et systématiques jamais réalisées au Canada sur l'état de la recherche-développement industrielle.  

La version intégrale du rapport peut être téléchargée sans frais dans les deux langues officielles,
depuis le site du CAC.

image

Nouvelle

Faire le pont des innovations aux standards

Article par Olivier Munger, conseiller chez Prompt

Pour une 6e édition, le secteur normalisation de l’Institut International des Télécommunications, tiendra sa conférence annuelle Kaleidoscope. Cette activité de l’ITU s’inscrit dans une démarche visant à réduire le fossé qui se déploie généralement entre les processus d’innovations et de normalisation. Les activités de recherche scientifique et de normalisation industrielle s’effectuent traditionnellement en silos indépendants. Ce faisant, la distance séparant le transfert des résultats de recherche vers des applications commerciales ou industrielles tend à s’agrandir et à se parsemer d’obstacles. Ceci est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de domaines d’applications fortement réglementés comme les télécommunications.

Ce découplage entre recherche et application n’est pas en soi une mauvaise chose. En effet, la liberté d’agir et de penser des chercheurs doit demeurer aussi vaste que possible afin de ne pas freiner leurs élans créatifs. Toutefois, les groupes de travail de l’ITU-T, notamment le groupe de discussion œuvrant à faire le pont de l’innovation aux standards1, ont déterminé que tous les intervenants pouvaient bénéficier grandement à procéder sans tarder au rapprochement entre les tendances en recherche et les besoins futurs en matière de normalisation. Le Kaleidoscope de l’ITU propose une plateforme pour cette rencontre entre les deux groupes.

Le Kaleidoscope invite donc les chercheurs du milieu académique à venir présenter les résultats de leurs travaux, sous forme d’articles scientifiques et d’affiches, afin d’en faire la promotion auprès des organismes internationaux de normalisation. Pour cette nouvelle édition, l’événement s’intitulera « Living in a converged world – Impossible without standards? » et aura lieu du 3 au 5 juin 2014, à Saint-Pétersbourg, en Russie2. L’appel de papiers3 demeurera ouvert jusqu’au 25 novembre 2013 et les trois meilleurs papiers se partageront des prix totalisant 10 000 $.

De plus, grâce à une entente de collaboration entre l’ITU et l’IEEE Communications Society (ComSoc), une sélection d’articles sera considérée pour une publication dans une section spéciale du IEEE Communication Magazine. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le rapport la 5e édition qui est disponible gratuitement sur le site de l’ITU-T4, ainsi que ceux des éditions précédentes. Tous les articles peuvent être consultés sur la librairie numérique IEEE Xplore. L’invitation est lancée !


1. http://www.itu.int/en/ITU-T/focusgroups/innovation/Pages/default.aspx
2. http://www.itu.int/en/ITU-T/academia/kaleidoscope/2014/Pages/default.aspx
3. http://www.itu.int/en/ITU-T/academia/kaleidoscope/2014/Documents/K-2014_Call_for_papers.pdf
4. http://www.itu.int/en/ITU-T/academia/kaleidoscope/Pages/default.aspx

Événement

Report de la Boule de Cristal au printemps 2014

En raison de circonstances imprévues et hors de son contrôle, l'organisation de la Boule de Cristal et ses partenaires, se voient dans l'obligation de reporter l'événement à une date ultérieure, au printemps 2014.

Plus de renseignements vous seront communiqués à ce sujet, au cours des prochaines semaines au http://bouledecristal-montreal.com.

- L’organisation de la Boule de Cristal

image

Événement

Sommet de Montréal sur l’innovation – 7 novembre 2013

Le 7 novembre prochain, aura lieu à l’Hôtel Hyatt Regency, la 3e édition du Sommet de Montréal sur l’innovation (SMI) qui abordera la thématique des réseaux intelligents et durables, dans une perspective de développement durable et de leurs impacts économiques et sociaux.

Le SMI s’inscrit au sein des activités du Quartier de l’innovation. Ces conférences internationales de haut calibre, aux thèmes variés mais liés à l’innovation, visent à susciter une réflexion et un dialogue entre les participants afin d’en dégager les meilleures pratiques. Aussi, elles permettent aux professeurs-chercheurs de créer des liens avec l’industrie et de développer des axes de recherche stratégique pour l’avancement et le positionnement du Québec et du Canada.

Plusieurs conférenciers vedettes sont confirmés dont M. Thierry Vandal, président et directeur général, Hydro-Québec et M. Robert Catell, Président, New-York Smart Grid Consortium.

Pour plus d’information et pour vous inscrire cliquez ici.

Événement

Webinaire du Global e-Sustainability Initiative (GeSI) :
« Towards a SMARTer 2020 – How ICT is driving
a sustainable future » 

Quand : lundi 23 septembre
Heure : 11h00 am (Heure de l'Est)
Webinaire en anglais uniquement

Joignez-vous à nous pour le webinaire de la Global e-Sustainability Initiative (GeSI) :
« Towards a SMARTer 2020 – How ICT is driving a sustainable future », qui aura lieu le lundi 23 septembre, de 11h00 à midi (Heure de l'Est).

Lancé en 2012, le rapport SMARTer 2020 met en évidence le fait que l’utilisation des TIC pourrait contribuer à diminuer les émissions mondiales de gaz à effet de serre, de 9.1 GtCO2e. L'étude a identifié un potentiel de réduction des GES (GHG abatement potential) par des solutions TIC dans six secteurs de l'économie : l'énergie, le transport, la fabrication, la consommation et les services, l'agriculture et les bâtiments.

Depuis le lancement du rapport SMARTer 2020, les membres de la GeSI ont mis au point des solutions d'habilitation et ont travaillé à réduire les émissions dans leurs activités, ainsi que dans celles de leurs partenaires et clients.

Ce webinaire présentera certaines des plus récentes initiatives de réduction des émissions de carbone, développées par les membres de la GeSI, notamment l'utilisation des technologies TIC pour mesurer et réduire les émissions de carbone des clients, pour améliorer le rendement de carburant des flottes de transport et pour les systèmes de gestion de l'énergie et les compteurs intelligents.

Agenda
• Introduction – Alice Prudhoe (GeSI)
• Étude de cas 1 : « Building on SMARTer 2020 – BT’s Net Good 3 :1 vision and goal » –
Gabrielle Giner (BT)
• Étude de cas 2 : « KPN 1-2-1 program and energy savings calculator » -
Marga Blom (KPN)
• Étude de cas 3 : « How machine-to-machine technology delivers fleet fuel efficiency » -
Chris Lloyd (Verizon)
• Étude de cas 4 : « Alcatel-Lucent’s Energy Management for Smart Buildings » -
Katrina Destree-Cochran (Alcatel-Lucent)
• Étude de cas 5 : « Smart metering in Australia » -
Matilda Gennvi Gustafsson (Ericsson)
• Questions

Les places sont limitées alors faites vite ! Pour vous inscrire, veuillez cliquer ici.
Vous avez jusqu’au 20 septembre pour vous inscrire.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter la GeSI au info@gesi.org.

Événement

Journée de l’innovation du ReSMIQ 

Le Regroupement Stratégique en microsystèmes du Québec organise la journée de l'innovation ReSMiQ qui se tiendra le 19 septembre prochain, à l'École Polytechnique de Montréal.

Vous êtes cordialement invité à cet événement qui met de l'avant les innovations récentes issues de la recherche sur les microsystèmes. Des conférenciers, chefs de file dans leurs domaines, viendront partager leurs expertises et échanger avec les participants. Il y aura également un concours pour les étudiants de premier cycle et de cycles supérieurs qui démontreront leur savoir-faire scientifique et technique. Enfin, l’événement se terminera par un souper durant lequel les participants pourront échanger entre eux et avec des invités de marque.

Pour de plus amples informations ou pour vous inscrire, contactez Mme Laplante à l’adresse courriel suivante Marie-yannick.laplante@polymtl.ca ou par téléphone au (514) 340-4711,  poste 3612.


partenaires